Le Vercors

En raison d’un relief particulier la région du Vercors est découpée en plusieurs régions séparée. Les Coulmes au sud-est sont et ont toujours été la partie la plus boisée. Au XIXe siècle la forêt fut exploitée pour produire du charbon de bois. Ce sont les immigrés Italiens qui ont réalisé le déboisage, ils ont légué à la région les fameuses ravioles. Plusieurs routes permettent de se rendre dans les Coulmes mais elles sont abruptes et impressionnantes, celle des gorges du Nan et celle des Ecouges.

Les quatre montagnes est la région la plus développée pour son tourisme du Vercors en particulier pour le ski. C’est une région appréciée par les citadins pour son calme et sa beauté sauvage. La tradition demeure très vive dans les quatre montagnes surtout agricole.

On peut y voir l’élevage de bovin et la production de fromage. Le Vercors Drômois quand à lui se différencie par de nombreux petits plateaux. La vue depuis ces haut plateaux est somptueuse et les routes sont taillées à même la falaise. A Die chaque année et fêter la fête de la transhumance. Le haut plateau du Vercors constitue la zone la plus protégée mais également la plus sauvage du massif. Les véhicules à moteur sont prohibés, aucun résident durant toute l’année et les routes sont en terre. Le Vercors recouvre quatre autres secteurs géographique, le Royans où la principale ressource agricole est la culture du noyer, la Gervanne au sud ouest ou se logent de jolies petit village, le Diois au sud dont le centre est la ville de Die et enfin le Trièves à l’est. C’est un bas plateau vallonné situé entre les pics du Vercors et les gorges du Drac. De là la vue nous offre un spectacle magnifique sur le mont aiguille.